La direction générale des impôts

 

Déclarer ses impôts

Le système fiscal Mauritanien est un système déclaratif qui repose sur les déclarations des contribuables.

L’avantage de ce système est de permettre d’établir un consentement volontaire à l’impôt. La contrepartie est la possibilité, pour l’Administration fiscale d’exercer son droit de contrôle pour s’assurer de la fiabilité des déclarations.

Les impôts assis, liquidés et recouvrés par la Direction Générale des Impôts sont :

Les impôts d’Etat :

  • Les impôts sur les revenus des professionnels
    • Revenues perçus jusqu’au 31 décembre 2019 et déclarés en 2020
  • Impôt Minimum Forfaitaire (IMF)
  • Impôts sur les bénéfices industriels et commerciaux (IBIC)
  • Impôts sur les bénéfices non commerciaux (IBNC)
    • Revenus perçus à compter du 1er janvier 2020 et déclarés en 2021
  • Impôts sur les sociétés (IS)
  • Impôts sur les Bénéfices d’Affaires des Personnes Physiques (IBAPP)
    • Les autres impôts sur les revenus
  • Impôt sur le revenu foncier (IRF)
  • Impôt sur traitements et salaires (ITS)
  • Impôt sur le revenu de capitaux mobilier (IRCM)
  • Les retenues à la source
  1. Retenue sur les prestations rendues par les résidents
  2. Retenue sur les prestations rendues par les non-résidents
  3. Retenue sur les versements fait par le Trésor public
  4. Retenue à la source sur les loyers
    • Autres impôts directs
  • Taxe d’apprentissage (TA)
  • Taxe sur les véhicules à moteur
    • Les impôts indirects
  • Taxe sur la valeur ajoutée (TVA)
  • Taxe sur les opérations financières (TOF)
  • Taxe spéciale sur les assurances (TSA)
  • Taxe d’aéroport à destination de l’étranger (TADE)

Les impôts communaux

  • Patente

En l'absence de déclaration fiscale ou quand la déclaration est déposée en retard (après les dates légales de dépôt) aux services des impôts compétents, plusieurs types de sanctions ou pénalités peuvent être appliqués.